Cinéma | Semaine du 14 au 20 février 2018

Argent amer (VOST)

Documentaire franco-hongkongais de Wang Bing – 2h36 – novembre 2016

À peine sortis de l’adolescence, Xiao Min, Ling Ling et Lao Yeh ont des rêves plein la tête. Quittant leur village du Yunnan, ils partent grossir la main d’oeuvre de Huzhou, une cité ouvrière florissante des environs de Shanghaï.

Une immersion frappante dans les conditions de travail impitoyables des ruches urbaines.

  • jeudi 15 février – 20 h
  • dimanche 18 février – 20 h

Ta’ang (VOST)

Documentaire franco-hongkongais de Wang Bing – 2h27 – octobre 2016

Voilà vingt ans que les Ta’ang, minorité ethnique birmane, sont au coeur d’une guerre civile à la frontière chinoise. Depuis début 2015, de violents conflits ont contraint des milliers d’enfants, de femmes et de personnes âgées à s’exiler en Chine.

Le film suit la vie quotidienne de ces réfugiés. Une série de portraits bouleversants d’exclus dont on ne parle guère.

  • mardi 20 février – 20 h

A touch of zen (VOST)

Film taïwanais de King Hu – 2h55 – novembre 1971 (version restaurée en 2015)

Chine, sous la dynastie Ming. Gu Shengzai, vieux garçon lettré exerçant la profession de peintre et d’écrivain public, mène une vie tranquille avec sa mère, laquelle cherche à tout prix à le marier. Lorsqu’une nouvelle voisine vient s’installer dans la maison d’à-côté, l’occasion est inespérée. Mais cette jeune fille mystérieuse n’est autre que Yang Huizhen, dont le père a été assassiné par la police politique du grand eunuque Wei et qui est depuis recherchée pour trahison…

Ce « film de sabre » à multiples rebondissements, adapté d’un classique de la littérature chinoise, mêle drame et comédie, et combats merveilleusement chorégraphiés.

  • mercredi 14 février – 19 h
  • samedi 17 février – 20 h 30
  • lundi 19 février – 19 h

Génération 90 (VOST)

Documentaire chinois de HE Wenzhong – 1h27 – 2016

La jeune génération chinoise née dans les années 90 n’a pas connu les années de rationnement, de famine, de privation ou de labeur intense qu’ont vécues leurs parents et grands-parents. Au contraire, souvent enfants uniques, la plupart des jeunes actuels ont pu bénéficier d’une nouvelle aisance et de conditions d’adolescence très favorables. Aujourd’hui, à l’aube de leur vie d’adulte, ils se posent la question de leur avenir.

Illusions, doutes et questionnements de jeunes Chinois au matin du XXIe siècle.

  • vendredi 16 février – 20 h 30

Le rire de Madame Lin (VOST)

Film hongkongais de Zhang tao – 1h22 – décembre 2017 – avec Yu Fengyuan, Li Fengyun, Chen Shilan…

Dans un village du Shandong, une vieille paysanne fait une chute. Immédiatement, ses enfants en profitent pour la déclarer inapte et l’inscrivent malgré elle dans un hospice. En attendant qu’une place se libère, la doyenne séjourne chez chacun de ses enfants, alors qu’aucun ne veut la prendre en charge.

Un film tout en finesse pour dire le drame de la vieillesse et les relations familiales avec les personnes âgées.

  • dimanche 18 février – 17 h
  • lundi 19 février – 16 h 30