Cinéma | Semaine du 27 juin au 3 juillet 2018

Demi-sœurs

Film français de Saphia Azzeddine et François-Régis Jeanne – 1h50 – mai 2018 – avec Sabrina Ouazani, Charlotte Gabris, Alice David…

Trois jeunes femmes que tout oppose héritent ensemble d’un splendide appartement parisien. Se découvrant sœurs du jour au lendemain, elles vont devoir apprendre à le devenir vraiment pour garder cet appartement que la famille légitime veut à tout prix récupérer. Comment ce cocktail explosif va-t-il parvenir à faire de ces différences une force ?

  • samedi 30 juin – 20 h 30
  • mardi 3 juillet – 20 h

Je vais mieux

Film français de Jean-Pierre Améris – 1h26 – mai 2018 – avec Eric Elmosnino, Ary Abittan, Judith El Zein…

Un quinquagénaire est victime d’un mal de dos fulgurant. Tous les médecins, les radiologues et les ostéopathes du monde ne peuvent rien pour lui : la racine de son mal est psychologique. Mais de son travail, de sa femme ou de sa famille, que doit-il changer pour aller mieux ?

Adapté du roman du même nom écrit par David Foenkinos, disponible à la médiathèque municipale.

  • mercredi 27  juin – 19 h
  • dimanche 1er juillet – 20 h
  • lundi 2 juillet – 16 h 30

Plaire, aimer et courir vite

Film français de Christophe Honoré – 2h12 – mai 2018 – avec Vincent Lacoste, Pierre Deladonchamps, Denis Podalydès…

1990. Arthur a vingt ans et il est étudiant à Rennes. Sa vie bascule le jour où il rencontre Jacques, un écrivain qui habite à Paris avec son jeune fils. Le temps d’un été, Arthur et Jacques vont se plaire et s’aimer. Mais cet amour, Jacques sait qu’il faut le vivre vite.

Ce film a été présenté en compétition au Festival de Cannes 2018.

  • vendredi 29 juin – 20 h 30
  • dimanche 1er juillet – 17 h
  • lundi 2 juillet – 19 h

Le voyage de Lila

Film d’animation colombien de Marcela Rincón González – 1h16 – juin 2018

Lila, petite fille aux cheveux violets, vit dans un livre pour enfants, entre le jardin de la joie, la rivière aux mille couleurs et l’arbre des rêves. Mais alors que Ramon, qui n’est plus un petit garçon, comme d’autres, commencent à l’oublier, elle disparaît de son livre. Elle entreprend alors un long périple, espérant ne pas tomber complètement dans l’oubli.

À partir de 7 ans.

  • mercredi 27 juin – 15 h
  • dimanche 1er juillet – 11 h

La solitude du coureur de fond (VOST)

Film britannique de Tony Richardson – 1h45 – 1962 – avec Michael Redgrave, Tom Courtenay, Alec Mc Cowen…

Par un soir d’hiver, à Notthingham, Colin Smith et son comparse cambriolent une boulangerie et s’enfuient avec la caisse. Le jeune Colin est arrêté et aussitôt envoyé en maison de redressement. Là, le directeur va vite découvrir ses talents de coureur de fond.

Dans le cadre de « Pluie d’étoiles », tarif unique : 4 €

  • jeudi 28 juin – 20 h