Cluny et le Clunisois dans la Grande Guerre

Écuries de Saint-Hugues • du 11 au 18 novembre 2018 • de 10h à 19h

Le centenaire de l’armistice de la première guerre mondiale est l’occasion de rendre hommage, sous forme d’exposition, aux hommes ayant vécu ce conflit. Uniformes de Poilus, objets d’époques, photographies des monuments aux morts de la Grande Guerre… Autant de témoignages du passé qui rappellent l’atrocité de ce conflit. Cette exposition présentera également les noms et états de services des Poilus inhumés dans le carré militaire du cimetière de Cluny. Enfin, cartes postales et photographies de cette époque, appartenant au fonds Combier, viendront enrichir le contenu de cette rétrospective.

Avec la participation des officiers de réserve sous la responsabilité du Colonel Robert Ajalbert (association des anciens militaires et membre du Comité d’entente des associations patriotiques du Clunisois), des Clunisois et des établissements scolaires notamment le groupe scolaire Danielle Gouze-Mitterrand.

AUTOUR DE L’EXPOSITION

► Dimanche 11 novembre 2018
Vente et dédicace du livre « Un artiste dans la Grand Guerre » éd. du signe – 2017, par Madame Guedeney, fille de Paul Janin, artiste et sculpteur clunisois. Préfacé par le Colonel Dabas, l’ouvrage présente les écrits, dessins et carnets de guerre de Paul Janin qui réalisa également le Monument aux morts de Cluny dont l’inauguration eut lieu le 4 novembre 1923.

► Vendredi 16 novembre 2018 – 18h – salle Justice de Paix
Conférence « Pourquoi Les Alliés ont gagné la Guerre » par Alain Ravoyard et organisée par le Souvenir Français.
Entrée libre

► Semaine du 14 au 20 novembre 2018 – Cinéma Les Arts – Horaires et tarifs habituels
Diffusion du film « La vie et rien d’autre » .

 

LA VIE ET RIEN D’AUTRE

Film français de Bertrand Tavernier – 2h15 – septembre 1989 – avec Philippe Noiret, Sabine Azéma, Pascale Vignal…

1920. La Première Guerre mondiale est achevée depuis deux ans. La France panse ses plaies et se remet au travail. Dans ce climat, deux jeunes femmes d’origines sociales très différentes poursuivent le même but, retrouver l’homme qu’elles aiment et qui a disparu dans la tourmente. Leur enquête les conduit à la même source d’information, le commandant Dellaplane. Du 6 au 10 novembre 1920, Irène, Alice, le commandant se croisent, s’affrontent et finalement apprennent à se connaître…